fbpx

Insights /

Meet the Team : Hélène

Mathieu Bonte

Auteur

Mathieu Bonte

Tags

Date

June 22, 2021

Ça y est, l’été vient de démarrer et on profite de l’occasion pour alpaguer Hélène Renaud, cofondatrice de l’agence Absolute. C’est une belle occasion de fermer nos laptops respectifs et prendre le temps d’en savoir plus sur sa personne, son mindset, ce qui l’anime au jour le jour et aussi sa vision personnelle des choses par rapport à l’avenir. C’est parti !

 

Mais qui es-tu au juste ?

Tout d’abord, laisse moi te dire que ça me fait tout bizarre d’être interviewée, moi qui interviewe les gens via mes podcasts depuis plus de 12 mois.  Mais je suis ravie d’inverser les rôles pour cette occasion.

Je suis une femme, une conjointe, une maman, une collègue, une entrepreneuse bouillonnante d’idée aussi ! Je me considère comme étant quelqu’un de simple, qui accorde sa pleine confiance quand j’ai une bonne affinité avec la personne. J’aime aussi (allez, j’ose le dire) papillonner, rêver, laisser une place à toutes mes envies les plus folles parfois. Je n’ai pas de grande passion bien distincte, je suis plutôt intéressée par un très grand nombre de choses : les gens qui composent la vie, les processus créatifs.

D’origine italienne, je voue un culte important à la notion de Famille avec un grand « F ». J’aime rassembler les gens, j’aime les ondes positives, le partage, la bienveillance. J’aime aussi parler ! Je ne suis pas de nature timide et j’ai fondamentalement confiance en moi.

Je suis résolument quelqu’un d’opérationnel plus qu’académique, j’ai toujours été pressée de travailler plutôt qu’étudier, j’ai toujours eu cette hyperactivité et cette envie de soulever des montagnes pour être utile et faire avancer les choses. Je ne m’étais jamais imaginée être à la tête et à l’origine d’une telle agence, ce n’était ni un rêve d’enfance, ni un rêve d’adulte, ça s’est fait avec beaucoup de spontanéité. J’avoue que l’indépendance m’a rapidement plu (plutôt que de travailler pour le compte de quelqu’un).

D’ailleurs, si vous voulez en savoir davantage sur les origines de l’agence, je vous invite à (re)découvrir l’interview d’Arnaud Buffet ici : Meet the Team : Arnaud. Vous saurez tout (ou presque) sur Absolute Agency !

 

Qu’est ce qui te fait vibrer ?

La voilà la question pas simple ! Je dirai que ce qui me fait vibrer dans la vie, ce sont les relations humaines au sens le plus basique du terme. Ce sont les relations humaines qui font qu’à un moment je détecte une opportunité de développement ou de nouveau concept, et en accordant ma confiance, je peux alors collaborer intelligemment et entreprendre de nouveaux projets. Mais au-delà de cette facette professionnelle et passionnelle, ce qui me fait vibrer, ce sont mes enfants.

Mais ce qui me semble très important à mes yeux, c’est ma faculté de façonner mon quotidien de manière à ce qu’il me corresponde, et donc qu’il me fasse vibrer et qu’il m’apporte la bonne dose d’ondes positives pour me permettre de rendre chaque journée unique et excitante.

 

Comment décrirais-tu l’évolution d’Absolute ?

Pendant une petite dizaine d’années, je dirai qu’Absolute a été au stade de l’enfance : insouciance, mode de gestion très intuitif et organique, bénéficiant d’un contexte business très confortable et sécurisant, simple à appréhender et fluide.

Puis le monde s’est complexifié en tous points avec la place prédominante du digital et des nouvelles tendances en terme de communication. Je parle alors du cycle de l’adolescence de l’agence, rythmée par des bouleversements économiques du marché, des changements drastiques de repères et d’habitudes, un besoin accru de se positionner, de se marketer, d’être plus offensif au niveau prospection, et d’asseoir notre stratégie « full service », alors que nous étions résolument des spécialistes print/magazines/copywriting dans un premier stade.

Nous sommes arrivés, alleluia, au stade adulte de l’agence : le challenge est donc d’accompagner l’agence dans son positionnement toujours plus mature, de mettre en place une organisation en gouvernance collaborative de manière à permettre à nos talents internes de se déployer et de faire preuve d’initiative et d’autonomie accrues. Nous sommes plus prêts que jamais à faire preuve d’agilité, de combativité dans un marché compétitif, de bâtir nos plans d’actions sur base de stratégies clairement définies avec une intelligence à la fois créative et rationnelle. On ne fait que constater la montée en compétences, expériences et expertises de nos équipes et je suis là pour leur faciliter leur déploiement dans cette direction. La notion d’entreprise libérée résonne beaucoup en moi depuis quelques temps, et nous sommes en plein dedans !

 

Quid de l’agence en 2026 ?

En jouant le jeu d’une projection de l’agence en 2026, voici le visage d’Absolute dans 5 ans : Absolute sera une entreprise qui aura continué d’asseoir sa notoriété de manière très assumée (pour rappel, il y a encore quelques années, nous avions beaucoup de mal à nous mettre en avant et de se synchroniser à nos succès, et restions dans l’ombre, trop sagement). Absolute aura continué de choyer sa créativité tous azimuts et aura permis aux pôles de compétences de poursuivre leur montée en puissance : stratégie, branding, vidéo, digital, design, employer branding…

 

Les petits frères, les petites soeurs…

Le cadeau caché du Covid a fondamentalement été le suivant pour moi : j’ai pu libérer un peu de bande passante pour penser puis donner naissance à des petits frères et petites sœurs d’Absolute ! L’idée pour moi a toujours été de développer des projets qui sont en ligne directe avec l’expertise de l’agence. J’ai donc mis en place deux séries de podcasts (sur les thèmes de l’entrepreneuriat et la comm’ interne) et je suis prête à donner vie à une première série de Masterclass sur le thème de la parentalité, alors « stay tuned » comme on le dit outre-atlantique ! Derrière ces nouveaux « petits frères et petites sœurs » d’Absolute se cache cette soif insatiable d’apprendre, de se connecter au plus près de l’actualité et des préoccupations actuelles des gens, de toujours créer de l’excitation avec des projets innovants et toujours teintés de partage d’expériences. C’est ma façon personnelle de répondre à mon bouillonnement d’idées et aussi de faire le tri entre celles que je souhaite fondamentalement voir éclore, et celles que je laisse de côté (pour le moment) car moins prioritaires, trop farfelues ou pas assez matures en termes de concept!

 

Gouvernance collaborative, quand tu nous tiens !

Je l’avoue, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les modèles managériaux poussiéreux ! C’est la raison pour laquelle j’ai toujours eu une affinité avec les nouvelles méthodes de management, en « intelligence collective » et « gouvernance collaborative ». J’ai toujours eu la ferme conviction que les meilleures idées, les meilleures directions jaillissent de l’intérieur des organisations et pas par une dictature du top. Ensemble, on va plus loin et surtout de manière plus durable et pérenne. A l’échelle de notre agence et dans notre domaine d’activités, c’est une formidable manière de se transformer et de marquer des points.

 

Le Full Service façon Absolute ?

Si je devais résumer notre situation actuelle, je dirai que nous sommes passés d’un mode ultra spécialisé à un mode full service, puisque nous avons eu les talents internes et les projets clients nous ayant permis de nous spécialiser dans chacun de nos pôles de compétences. En gros, nous avons bénéficié du « full service » qui plaît tant à nos clients, tout en déployant un niveau d’expertise inégalé dans nos domaines de prédilection. Nous avons aussi su nous entourer des meilleurs experts dans des domaines ultra spécialisés (développement technique, copywriting spécifique, illustration…).

 

Quels sont selon toi les défis de demain ?

Quels sont les grands défis du monde de demain ? La question est vaste et tellement passionnante aussi, tellement elle regorge de challenges! Je pense que l’on doit toutes et tous résolument abandonner le mode « chicken without head » et marquer la pause, penser de manière stratégique plutôt que d’accepter le pilotage automatique, prendre du recul et avoir une vision d’ensemble pour mieux agir. Une dose accrue de sagesse, un retour à une humanité plus humaine, au sens véritable des choses. Repensons les fondations de nos organisations pour survivre sur les moyen et long termes.

 

Ta vie sans Absolute ?

À la question de savoir quelle serait ma vie sans Absolute, ma réponse est sans équivoque : je n’en ai pas la moindre idée ! J’ai toujours eu une affinité pour le monde créatif, mais j’avoue que j’avais des capacités à m’adapter aux différents contextes et environnements, j’avais un réel avantage à me positionner dans une société ou un projet et faire en sorte qu’il fonctionne et qu’il atteigne ses objectifs. Mais non, je n’avais pas de rêve de petite fille, je ne voulais ni devenir Miss Monde et sauver les animaux en voie de disparition, ni devenir championne olympique dans quelque sport que ce soit !

 

Absolute en 3 mots ?

Alors, Absolute en trois mots, quels seraient-ils ? Je dirai… l’équipe avec un grand « E », la Créativité, et le côté « Sérieusement Funky » !

S'abonner à notre newsletter